Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Alternative Libertaire Moselle

Toutes dans la rue, toutes en grève, toutes en colère !

Toutes dans la rue, toutes en grève, toutes en colère !

Les tentatives de récupération de cette journée internationale de LUTTE des femmes, qui tendent à faire de cette journée une simple fête de LA femme, sont nombreuses. Nous devons donc faire pour montrer que l’égalité est loin d’être acquise et que nous sommes prêtes à nous battre pour l’imposer. Cette année encore, nous descendrons dans la rue le 8 mars pour protester contre l’exploitation et la domination salariale, domestique et sexuelle dont les femmes sont victimes.

Avec la crise, ce sont les femmes qui sont les premières touchées : fermetures de centres iVG, temps partiels imposés, salaires inférieurs de 27% à travail égal, pensions de retraites de seulement 780 euros en moyenne... Les reculs sociaux, des services publics, et le chômage impactent donc durement les femmes. Alors que la plus grande part des hommes ne reçoit que les miettes du capital, les femmes n’ont, elles, que les miettes de leurs miettes. La montée de l’extrême- droite et des idées réactionnaires a aussi décomplexé les discours machistes, masculinistes et homophobes. Dieudonné, par exemple, connu pour son racisme et son antisémitisme, répand également des paroles odieuses sexistes et homophobes sous prétexte d’humour.

Et pourtant, une femme est encore violée toutes les 7 minutes en France, une femme meurt en France tous les 2 jours et demi sous les coups de son conjoint, tous les jours, nous sommes harcelées et humiliées dans la rue et au travail, considérées comme des objets sexuels au service des hommes. en espagne, le droit à l’avortement est menacé et dans de nombreux pays, les femmes ne sont pas reconnues comme des individus adultes et autonomes.

Il n’y a vraiment pas de quoi rire !

Et pourtant, ce sont toujours les hommes que l’on plaint, soi-disant perturbés par la libération des femmes et discriminés, comme essaient de nous le faire croire les masculinistes de SOS papas, largement relayés par les médias. il y en a assez ! Nous ne somme ni bonnes, ni nonnes, ni connes, ni gentilles, ni empathiques. il est temps de penser à nous, les oubliées de l’histoire.

Plus que jamais, nous devons nous unir pour défendre les droits des femmes attaqués !

Plus que jamais, nous devons nous unir pour défendre les droits des femmes attaqués. Partout enFrance, des femmes l’ont bien compris et ont lancé des appels communs à manifester. A Saint- Denis et à toulouse, c’est par la GRRRèVe, soutenus par Solidaires et la FSU, au travail comme à la maison, qu’elles agissent. A Bobigny, un flash mob est organisé pour défendre le droit à l’avortement. Alternative Libertaire entend soutenir et participer à ces initiatives unitaires. Cependant, les luttes des femmes restent divisées, comme à Paris où deux manifestations différentes sont organisées pour le 8 mars, à l’appel du CNDF et du collectif 8 mars pour toutes. Ces divisions, quelles que soient leurs raisons, nuisent à l’avancée de toutes, et nous espérons que les actions unitaires serviront à ce qu’un jour nous puissions défendre ensemble nos droits.

C’est par la solidarité et l’auto- organisation de notre lutte que nous arriverons à gagner ce qui nous revient de droit : l’égalité, l’autonomie, la liberté et la dignité. La lutte féministe est une lutte révolutionnaire et tout est à refaire : la famille, la culture, l’amour, la sexualité, le travail, la politique... Ce combat sera long mais il ne doit pas être délaissé, le 8 mars mais aussi tous les autres jours, car le patriarcat détruit des vies, tue des femmes, et les soumet à une exploitation totale de leur travail et de leur corps. Chaque minute qui passe sous ce système est une minute gâchée. Alors unissons-nous et battons-nous !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article