Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Alternative Libertaire Moselle

Le Testet : Tué par une grenade dite « non létale ». La lutte continue !

Le Testet : Tué par une grenade dite « non létale ». La lutte continue !

Les groupes AL d’Agen et de Toulouse étaient présents samedi 25 octobre à la manifestation contre le barrage de Sivens (Tarn), « grand projet inutile » voulu par le pouvoir PS, et ardemment contesté par la population locale et violemment défendu à coups de matraques et de grenades dites « non létales ». Samedi, l’une d’elle a fait un mort.

Rémi Fraisse, un jeune Toulousain, est mort au Testet (Tarn) dans la nuit de samedi 25 à dimanche 26 octobre.

On entend déjà parler des « opposants pacifistes » d’un côté, et des « violents anarchistes » de l’autre. L’occasion rêvée en tout cas pour le gouvernement d’envoyer ses milices « faire le ménage » et tenter la division du mouvement.

Le pouvoir socialiste local (conseil général) et national (gouvernement Valls), en envoyant depuis des mois ses gardes mobiles, sans retenue, contre les zadistes occupant le Testet, n’a fait qu’envenimer un climat délétère et violent qui a libéré une violence ouverte de la part de milices d’extrême droite locale.

Cette escalade de la violence quotidienne , institutionnelle ou non, a forgé chez une partie des zadistes une colère légitime qui ne pouvait qu’aboutir à un drame que les militantes et les militants locaux s’attendaient, de toute évidence, à voir survenir.

Rémi, étudiant à Toulouse, en a payé le prix.

Le groupe AL de Toulouse, présent hier soir au rassemblement place Saint-Étienne, condamne toute intervention policière bien évidemment, et continuera à participer aux rassemblements qui se tiendront dans les prochains jours pour marquer notre tristesse et notre colère face à la répression policière qui a tué un camarade ce weekend.

Nous assurons notre soutien plein et entier aux résistantes et aux résistants du Testet, qui continuent la lutte sur place. Nous présentons nos condoléances à la famille de Rémi.

Alternative libertaire Toulouse

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article