Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Alternative Libertaire Moselle

Hommage à Rémi contre les violences policières et la répression d'Etat

Communiqué unitaire : Alternative Libertaire 57, BASTA !, CGT Educ’Action 57, Union Départementale CNT 57, FASE 57, NPA 57


Dans la nuit de samedi à dimanche, Rémi Fraisse, étudiant de 21 ans est décédé sur le site de Sivens lors de la manifestation qui a rassemblé plusieurs milliers d’opposants au barrage. Il a été tué par l’explosion d’une grenade offensive de la gendarmerie .


Ce drame n’est pas un accident, il est le résultat de plusieurs mois de violences policières croissantes envers les opposantEs pour imposer un projet inutile dont la pertinence est aujourd’hui même remise en cause par un rapport d’experts : trop coûteux, pas adapté aux besoins réels, entraînant des dégradations et destructions environnementales sans réelle prise en compte des solutions alternatives possibles et existantes…


La répression à laquelle ont dû faire face les opposants au barrage n’est pas isolée. De nombreux manifestants sont gravement blessés et mutilés par les forces de l’ordre dans le cadre de luttes légitimes, des dizaines de syndicalistes sont poursuivis suite à des grèves (à Metz, c’est Fouad HARJANE, syndicaliste de la CNT, qui a été condamné suite au mouvement anti CPE de 2006, actuellement en appel). C’est par peur de voir se multiplier les résistances et les alternatives , que le gouvernement crée un climat de violences et de criminalisation des mouvements sociaux et écologiques.


Un jeune de 21 ans est mort, tué par la police, tandis que médias et gouvernement nous font croire que ce sont les manifestants qui sont violents. Cette violence répressive qui ne vise qu’à défendre la loi du profit ne doit pas reste sans réaction.


C’est pourquoi, nous appelons tous ceux qui souhaitent exprimer leur indignation face à ce crime odieux, tous ceux et celles qui veulent défendre notre droit à manifester, à contester les politiques qui vont à l’encontre des intérêts de la majorité de la population à manifester à Metz, le samedi 8 novembre au départ de la place Nelson Mandela (devant le campus du Saulcy) à 16h30.


Nous exigeons :


- L’arrêt immédiat des travaux et l’abandon définitif du projet de barrage.


La vérite sur la mort de Rémi. Il faut établir les responsabilités à tous les niveaux, pas seulement celles de celui qui a lancé la grenade mais celles aussi des donneurs d’ordre.


La fin des violences policières. Aujourd’hui c’est un manifestant qui a été tué mais nous rappelons que les violences policières font fréquemment des victimes notamment dans les quartiers populaires. L’exemple récent de l’interpellation d’Anis an le quartier Borny montre bien ce déchaînement de violence et du racisme des forces répressives de l’État.


L’interdiction des armes soi-disant non létales : grenades offensives, flash-balls, Tasers, utilisées par les forces de l’ordre

Hommage à Rémi contre les violences policières et la répression d'Etat

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article