Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Alternative Libertaire Moselle

La CRISE à Nancy : Nouvelle action collective réussie !

Chômages, précarités, pauvretés....

"Agir plutôt que subir" est plus qu'une urgence !

Plus que jamais il faut le faire ! La preuve :


"Madame, monsieur du Pôle Emploi, je viens mettre fin à mes jours ! Ras le bol !
Dans tous les sens et à chaque année, le cauchemar, le vilain de trop-perçu qui revient !
Sincèrement, il me fait peur et me rend zinzin...."

"Madame, monsieur du Pôle Emploi, je voulais que vous sachiez que je perds ma vie contre votre politique administrative de votre Pôle Empire ! Pourquoi vous acharner sur les demandeurs d'emploi ? "

L'auteur de ces mots jetés sur des feuilles de papiers en vrac nous l'appellerons "Gustave" par souhait de confidentialité pour le moment. Le mois prochain il sera avec nous sur Radio Caraïbe Nancy lors de notre émission mensuelle "Paroles de C.R.I.S.E".

"Gustave" nous le rencontrons de façon périodique sur l'agence Pôle Emploi de la Cristallerie lieu où la C.R.I.S.E s'est créée en avril 2010. Ce jeudi soir 01 août 2013 , Gustave qui a conservé nos coordonnées et nos tracts nous a contacté par téléphone, abattu, dépité avec l'intention non feinte de mettre fin à ses jours dans les locaux du Pôle Emploi Cristallerie à Nancy. Gustave, comme un grand nombre, il en a marre des pressions continues de Pôle Emploi, des trop-perçus répétitifs pour lesquels il ne comprend rien et pour lesquels il n'obtient jamais d'explications claires. Oui ! Gustave, il a la rage et se retrouve chaque fois un peu plus dans la merde. Quand nous l'avons rencontré avant l'action pour bien cerner les choses, nous avons eu les preuves de sa détermination d'en finir.

Vendredi, 02 août 2013, à 10h30 nous investissons les locaux de l'agence Pôle Emploi Cristallerie, les lieux nous les connaissons bien. Nous venons avec les tracts du texte collectif "L'humanité qui convient..." conséquence de la mort en février 2013 de Djamal Chaar pour des raisons similaires. Un conseiller récent, exprime un certain malaise voir de la panique. Faut dire que d'entrée, voulant bien faire, il commet une première erreur puisque confondant le dispositif "A.S.S." et celui de l' "A.R.E", ce que nous lui faisons remarquer. En fait c'est cette confusion qui est la cause du problème.

Sur place nous rencontrons Asma, une chômeuse que nous avons, voici à peine un mois accompagnée sur une autre site de Pôle Emploi, celui de Saint Thiebaut et qui, selon ses propres affirmations a vu depuis ses différents avec Pôle Emploi se résoudre et a pris de l'assurance pour faire face à l'institution. Elle nous dit ne cesser de répandre la nouvelle et de faire "valoir" La C.R.I.S.E et l'intérêt de l'intervention collective. Que ça fait du bien !

A peine sommes nous là que la Direction, dont sa représentante la Directrice intervient. Nous nous connaissons bien depuis avril 2010 et du fait des multiples interventions sur ce Pôle Emploi, un des plus importants du Grand Nancy. Pendant que nous sommes avec la Direction et Gustave sur le problème, les tracts se diffusent et les usagers présents sont interpelles. A tel point qu'un d'entre eux, en A.S.S fera plus d'une heure trente de marche pour venir ce mardi sur notre A.G. Faut en vouloir ! Il refera 1h30 de marche pour le retour ! Et il a l'intention de revenir ! A méditer....

A l'issue de multiples approches du dossier de Gustave, le trop perçu de Gustave sur l'écran passe de 395 euros à 15.95 euros pour finir à 000 Euros. Miracle (?!?). "La C.R.I.S.E passe les trop-perçus s'éclipsent et ne repoussent pas...." !? (M.D.R). C'est confirmé, le trop perçu n'existe plus !

Le visage de Gustave est soudainement métamorphosé. Les marques du stress, de l'inquiétude et de la rage laissent place à un large sourire accompagné, oui de larmes. Ce soir là, Gustave va pouvoir, l'esprit tranquille, profiter pleinement de sa fille et de lui même. A une des militantes de La C.R.I.S.E, ce mardi Gustave laisse un s.m.s de reconnaissance. Nous le verrons ce jeudi sur notre permanence.
Une vie épargnée, un drame évité ? Mais combien d'autres encore ???? "Agir ensemble plutôt que subir" ? Oui, mais faut le faire.

Nous avons en conséquence interpellé Pôle Emploi sur :

  • Le manque d'informations des usager-es.
  • Le manque de formation des salarié-es.
  • Le problème des trop-perçus qui deviennent endémiques.
  • La pression exercée sur les usager-es et les salarié-es.
  • La stigmatisation comme les suspicions de fraude à l'encontre des usager-es.
  • Les conditions d'accueil..


Pour nous, de telles situations nous incitent à poursuivre nos présences sur les Pôles Emploi, la C.A.F, les C.P.A.M, les quartiers comme les rues.

De même que nous pensons opportun de développer nos actions d'auto formation au sein de La C.R.I.S.E et de les ouvrir très larg
ement.

"Agir plutôt que subir" ? Notre choix est fait . Et vous ?

La CRISE à Nancy : Nouvelle action collective réussie !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article